mamimadi 2011-2014
mamimadi 2007-2010
mamimadi 1999-2006
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs

. 21 mai- Respect !
. 14 mai- L'homme qui a vu l'ours
. 7 mai- Jeux libérés
. 30 avril- Des profs et un ministre
. 23 avril- Des jours comme ça
. 16 avril- Une belle vie !
. 9 avril- Comment ça va ?
. 2 avril- À la Jaenada
. 26 mars- La charité SVP !
. 19 mars- La mort joyeuse
. 12 mars- Spécialistes de ma santé
. 5 mars- Benêts optimistes ?
. 26 février- Stress = f(t)
. 19 février- Altruisme
. 12 février- Incivilité ordinaire
. 5 février- Demi-cerveau
. 29 janvier- L'hôpital
. 22 janvier- Éternel naufrage ?
. 15 janvier- Desproges
. 8 janvier- Sapiens
. 1er janvier- Bonne et Belle Année
. 25 décembre- C'est (encore) Noël
. 18 décembre- Retournements
. 11 décembre- Économie circulaire
. 4 décembre- NDDL, suite (et fin ?)
. 27 novembre- Tournantes
. 20 novembre- Tom et Jac
. 13 novembre- Pensée déconstruite
. 6 novembre- Vol en suspens
. 30 octobre- #balancetonporc
. 23 octobre- Écriture inclusive
. 16 octobre- À pleurer !
. 9 octobre- Du grand au petit
. 2 octobre- Art et chapelles
. 25 septembre- Liliane
. 18 septembre- Trottoirs handicapants
. 11 septembre- PGDG, un BIB ?
. 4 septembre- La musique, c'est classe
. 28 août- Bretonne attitude
. 21 août- Ma douche
. 14 août- Scooter PMR
. 7 août- Vacuum kleenex
. 31 juillet- p-Commerce
. 24 juillet- Grande Muette ?
. 17 juillet- Un peu trop peu
. 10 juillet- Désir d'enfant
. 3 juillet- Soixante-dix
. 26 juin- Le choix d'une tuture
. 19 juin- Le dernier vote ?
. 12 juin- Idées pas lumineuses


Vos réactions éventuelles :
jacky@herigault.fr

Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

28 mai - Nouveaux adhérents ?

Badminton

Salut Marcel,

Tu me disais ce soir, en sortant de notre petite séance de badminton, qu'il faudrait bien déconseiller aux personnes n'ayant encore jamais touché une raquette d'adhérer à notre groupe. Tu plaisantais, mais je me suis mis à y repenser dans la petite auto qui me ramenait à la maison. Vrai que chacun de nous a bien progressé dans l'art de taper le petit volant d'un côté à l'autre du filet, vrai que les parties en sont devenues intéressantes, avec des échanges beaucoup peu plus étoffés et disputés, et donc vrai que l'arrivée de novices dans ce sport pourrait nous donner l'impression de régresser en obligeant à lever le pied et baisser les bras.

Je me suis mis à la pratique du bad voici sept ou huit ans, pas tout à fait nul dans les sports de raquettes puisqu'ayant pratiqué le tennis et frappant encore hebdomadairement la petite balle du tennis de table (qui reste quand même du ping-pong à mon niveau :-). Je ne connaissais rien aux fouettés de raquette si particuliers pour réaliser les smashes au badminton, rien non plus aux services si éloignés de ceux du tennis qu'il soit sur table ou sur court, rien aux trajectoires a priori étonnantes du petit volant qui semble souvent s'amuser à éviter la raquette qui veut le frapper.

Avant de jouer à tes côtés, je m'étais inscrit dans le club de ma petite cité (qui n'est pas de caractère, mais quand même pas si banale que ça), mais je n'y suis resté que quelques mois faute d'y ressentir suffisamment de convivialité permettant une progression dans l'intégration au groupe. Pas de rotation dans les équipes, les bons jouaient avec les bons et les novices avec les autres. Et le novice appelé de temps en temps à boucher un trou dans une équipe de chevronnés ne devait attendre aucun cadeau, genre petits volants sympas pré-emballés pour avoir des chances de le retourner. Bref, les progrès étaient lents et, surtout, les parties se faisaient peu agréables.

Tu vois où je veux en venir, bien sûr ? Cette expérience me fait penser qu'il faut laisser une chance aux gens qui souhaitent se mettre au bad dans notre groupe. Plus que laisser une chance, la leur donner cette chance, en les aidant le plus possible, en les faisant jouer, les conseillant. Je sais que tu penses comme moi, mais, contrairement à toi peut-être, je ne crois pas que cette "assistance" gêne notre pratique à nous. Plus d'attention aux faiblesses des entrants oblige à une meilleure compréhension des techniques, à un meilleur dosage des coups portés. Et puis, notre petite expérience personnelle montre qu'un niveau de pratique intéressante peut être atteint assez rapidement et que, quand il ne l'a pas été, les personnes venues essayer se sont retirées sans regret, alors convaincues que ce jeu n'était pas fait pour elles.

Voili voilou mon cher Marcel, ta petite réflexion en forme de plaisanterie m'a entraîné dans cette humeur hebdomadaire en forme de réflexion, et je t'en remercie vivement.

À vendredi prochain sur le court

Amitiés badistiques

Jacky

Lutin