mamimadi 2011-2014
mamimadi 2007-2010
mamimadi 1999-2006
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs

. 29 janvier- L'hôpital
. 22 janvier- Éternel naufrage ?
. 15 janvier- Desproges
. 8 janvier- Sapiens
. 1er janvier- Bonne et Belle Année
. 25 décembre- C'est (encore) Noël
. 18 décembre- Retournements
. 11 décembre- Économie circulaire
. 4 décembre- NDDL, suite (et fin ?)
. 27 novembre- Tournantes
. 20 novembre- Tom et Jac
. 13 novembre- Pensée déconstruite
. 6 novembre- Vol en suspens
. 30 octobre- #balancetonporc
. 23 octobre- Écriture inclusive
. 16 octobre- À pleurer !
. 9 octobre- Du grand au petit
. 2 octobre- Art et chapelles
. 25 septembre- Liliane
. 18 septembre- Trottoirs handicapants
. 11 septembre- PGDG, un BIB ?
. 4 septembre- La musique, c'est classe
. 28 août- Bretonne attitude
. 21 août- Ma douche
. 14 août- Scooter PMR
. 7 août- Vacuum kleenex
. 31 juillet- p-Commerce
. 24 juillet- Grande Muette ?
. 17 juillet- Un peu trop peu
. 10 juillet- Désir d'enfant
. 3 juillet- Soixante-dix
. 26 juin- Le choix d'une tuture
. 19 juin- Le dernier vote ?
. 12 juin- Idées pas lumineuses
. 5 juin- Horizontalement
. 29 mai- Chef de chœur
. 22 mai- Les Ors de la République
. 15 mai- Potentiellement mortel
. 8 mai- Le temps qu'il fait
. 1er mai- Le pire ! Le meilleur ?
. 24 avril- Des sons sans sens
. 17 avril- Savoir et conviction
. 10 avril- Politique, c'est la saison
. 3 avril- Incivilités routières
. 27 mars- Rodgeur
. 20 mars- Y mettre le prix
. 13 mars- Une petite grille ?
. 6 mars- Convictions et opinions
. 27 février- Affaires de temps
. 20 février- Ah la la !
. 13 février- Crottes habituelles


Vos réactions éventuelles :
jacky@herigault.fr

Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

5 février- Demi-cerveau

Morales provisoires      Le livre que je parcours actuellement a beau affirmer qu'être d'un seul avis revient à ne penser qu'avec la moitié de son cerveau, je trouve qu'il est quand même plus jouissif de lire les écrits des auteurs avec lesquels on est plutôt d'accord, surtout si ces auteurs disposent des mots, des phrases et de la clarté d'esprit introuvables dans un demi-cerveau.

      Raphaël Enthoven peut paraître pas très drôle dans son personnage de philosophe magistral. Les seules légèretés qu'il semble se permettre parfois sont celles de son sérieux. Il a mis cette capacité à la profondeur allégée au service des textes lus sur l'antenne d'Europe-1 ces deux dernières années et consignés dans ses "Morales provisoires".

      Deux pages de texte par sujet, pioché dans l'actualité du moment, étalé, disséqué et clôturé pour la plupart d'une morale à l'emporte-pièce, construite comme un tremplin lançant l'auditeur ou le lecteur dans un vide à combler par ses propres réflexions. Exemples puisés dans le demi-livre déjà parcouru :

  • Le consentement est le contraire de la résignation.
  • Les morts en moins ne sont pas des vivants en plus.
  • Federer est tellement fort que, quand il perd, c'est qu'il n'est pas là.
  • Quand on commence en demi-dieu, on finit en porte-clés.
  • Avec "quasi" on peut tout dire puisqu'on ne le dit pas complètement.
  • Quand c'est un désert qu'on déserte, est-on encore déserteur ?
  • On manipule comme on veut les gens qui se croient libres.
  • Quiconque appelle qui que ce soit à "prendre ses responsabilités" s'apprête surtout à fuir les siennes.
  • La vérité n'a aucune prise sur le soupçon.
  • L'État est garant de toutes les libertés, y compris celle d'être idiot.
  • L'introuvable suppression de la note déboucherait sur l'extension du domaine de la notation.
  • Quand on est [...] d'un seul avis [...], on pense avec la moitié du cerveau.

      Autant de sujets proposables aux candidats à l'épreuve de philo du bac, non ? Autant de conclusions qui ne closent pas en tout cas et qui laissent la possibilité de douter, d'explorer les "oui, mais" inévitables lorsque la nuance est absente, souhaitables pour construire des opinions responsables et sans doute souhaités par celui qui apprécierait que tout un chacun utilise ses deux hémisphères.

 

 

 

Lutin