mamimadi 2011-2014
mamimadi 2007-2010
mamimadi 1999-2006
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs

. 20 novembre- Tom et Jac
. 13 novembre- Pensée déconstruite
. 6 novembre- Vol en suspens
. 30 octobre- #balancetonporc
. 23 octobre- Écriture inclusive
. 16 octobre- À pleurer !
. 9 octobre- Du grand au petit
. 2 octobre- Art et chapelles
. 25 septembre- Liliane
. 18 septembre- Trottoirs handicapants
. 11 septembre- PGDG, un BIB ?
. 4 septembre- La musique, c'est classe
. 28 août- Bretonne attitude
. 21 août- Ma douche
. 14 août- Scooter PMR
. 7 août- Vacuum kleenex
. 31 juillet- p-Commerce
. 24 juillet- Grande Muette ?
. 17 juillet- Un peu trop peu
. 10 juillet- Désir d'enfant
. 3 juillet- Soixante-dix
. 26 juin- Le choix d'une tuture
. 19 juin- Le dernier vote ?
. 12 juin- Idées pas lumineuses
. 5 juin- Horizontalement
. 29 mai- Chef de chœur
. 22 mai- Les Ors de la République
. 15 mai- Potentiellement mortel
. 8 mai- Le temps qu'il fait
. 1er mai- Le pire ! Le meilleur ?
. 24 avril- Des sons sans sens
. 17 avril- Savoir et conviction
. 10 avril- Politique, c'est la saison
. 3 avril- Incivilités routières
. 27 mars- Rodgeur
. 20 mars- Y mettre le prix
. 13 mars- Une petite grille ?
. 6 mars- Convictions et opinions
. 27 février- Affaires de temps
. 20 février- Ah la la !
. 13 février- Crottes habituelles
. 6 février- Manger du canard
. 30 janvier- Voleurs de bœuf
. 23 janvier- Camping 2.0
. 16 janvier- À la rue ?
. 9 janvier- Prof, petit boulot
. 2 janvier- Vœux
. 26 décembre- Crèchi crècha
. 19 décembre- Dopichon
. 12 décembre- Téléthon
. 5 décembre- Maelström


Vos réactions éventuelles :
jacky@herigault.fr

Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

27 novembre- Tournantes

      L'idée était de "faire tourner" les membres d'un gentil groupe s'adonnant hebdomadairement à la pratique conviviale du badminton. Le but premier des rencontres étant la rencontre elle-même, les parties se font en double, chacun pouvant jouer tour à tour avec chacun et contre chacun. Facile ? Dit comme ça, oui bien sûr. Agrémenté de quelques conditions supplémentaires, ça l'est nettement moins.

      Il faudrait par exemple qu'un joueur(*) ait parcouru toutes les possibilités d'associations avant de jouer une seconde fois avec le même partenaire ou contre le même adversaire parmi les deux qui lui sont opposés. Si vous avez une solution, vous êtes le bienvenu...

      L'affaire se corse lorsque le nombre de joueurs n'est pas un multiple de 4. Un joueur se retrouve sans partenaire, ou bien deux joueurs doivent joueur une partie de simple que la majorité estime moins ludique, ou bien les deux à la fois. Il est souhaitable alors que les joueurs concernés ne le soient plus avant que toutes les possibilités n'aient été essayées.

      Tant qu'on y est, pourquoi ne pas ajouter à la liste des désirs à ne pas rater (les inévitables desiderata, tiens !) le souhait qu'un jeune (moins vieux) ne s'ennuie pas trop souvent avec des vieux (moins jeunes) et, inversement, qu'un moins jeune ne se fasse pas trop souvent malmener par des moins vieux ; que le quota des femmes dans le groupe se retrouve au mieux dans les équipes constituées à chaque tour tout en ménageant quelques rencontres intégralement féminines...

      À moins d'être extra-terrestre, quand on a un problème, d'autres l'ont forcément rencontré et les chances sont grandes d'en trouver un écho sur le world wide web. J'ai donc pris ma souris de pèlerin réticulaire et suis parti à la chasse aux renseignements sur le sujet. J'ai posé mes questions aux clubs de badminton, aux profs de sport, aux créateurs de logiciels, aux faiseurs d'algorithmes, aux assidus des arts combinatoires. Rien ! Pas de solution trouvée, mais - plus étonnant - aucune question posée, aucun nuage soulevé au-dessus de ma problématique du moment.

      En désespoir de cause, j'ai pris l'envers d'une feuille au recto préalablement noirci, saisi mon petit crayon et tenté d'imaginer : rotations, permutations, combinaisons,... Et puis j'ai joué les prolongations sur mon petit tableur préféré, bien plus rapide que moi pour effectuer les opérations une fois (trop) laborieusement programmées. Et puis, et puis... rien ! Épuisé, tablier rendu, souris remisée, papier froissé, aspirine avalée, j'ai définitivement rangé l'idée dans mon tiroir des utopies(**), un tiroir où je range habituellement ce qui n'existe nulle part...


(*) Dans l'ensemble de ce texte, le mot joueur est neutre et désigne les joueurs (hommes), les joueuses (femmes) et même les ****** (LGBTQ)

(**) Wikipedia : "De l’anglais utopia, mot inventé, en 1516, par Thomas More dans son livre Utopia. Construit avec le préfixe grec "ou" de sens privatif et noté à la latine au moyen de la seule lettre u, et τόπος, tópos (« lieu »), signifiant donc « (qui n’est) en aucun lieu »."

Lutin