mamimadi 2011-2014
mamimadi 2007-2010
mamimadi 1999-2006
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs

. 2 octobre- Art et chapelles
. 25 septembre- Liliane
. 18 septembre- Trottoirs handicapants
. 11 septembre- PGDG, un BIB ?
. 4 septembre- La musique, c'est classe
. 28 août- Bretonne attitude
. 21 août- Ma douche
. 14 août- Scooter PMR
. 7 août- Vacuum kleenex
. 31 juillet- p-Commerce
. 24 juillet- Grande Muette ?
. 17 juillet- Un peu trop peu
. 10 juillet- Désir d'enfant
. 3 juillet- Soixante-dix
. 26 juin- Le choix d'une tuture
. 19 juin- Le dernier vote ?
. 12 juin- Idées pas lumineuses
. 5 juin- Horizontalement
. 29 mai- Chef de chœur
. 22 mai- Les Ors de la République
. 15 mai- Potentiellement mortel
. 8 mai- Le temps qu'il fait
. 1er mai- Le pire ! Le meilleur ?
. 24 avril- Des sons sans sens
. 17 avril- Savoir et conviction
. 10 avril- Politique, c'est la saison
. 3 avril- Incivilités routières
. 27 mars- Rodgeur
. 20 mars- Y mettre le prix
. 13 mars- Une petite grille ?
. 6 mars- Convictions et opinions
. 27 février- Affaires de temps
. 20 février- Ah la la !
. 13 février- Crottes habituelles
. 6 février- Manger du canard
. 30 janvier- Voleurs de bœuf
. 23 janvier- Camping 2.0
. 16 janvier- À la rue ?
. 9 janvier- Prof, petit boulot
. 2 janvier- Vœux
. 26 décembre- Crèchi crècha
. 19 décembre- Dopichon
. 12 décembre- Téléthon
. 5 décembre- Maelström
. 28 novembre- TIC informatique
. 21 novembre- Élections + et -
. 14 novembre- Vendée Globe
. 7 novembre- Errances cérébrales
. 31 octobre- Cherche visionnaires
. 24 octobre- Ennui superfétatoire
. 17 octobre- Où va le monde ?


Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

9 octobre- Du grand au petit

Pierre-Gilles de Gennes

Aurais-je pu faire un prix Nobel de Physique convenable ? Une âme attentionnée m'a donné à lire la biographie de Pierre-Gilles de Gennes, lauréat en 1992, en y joignant quelques uns des marqueurs principaux du grand homme. Comparons.

"L'immobilisme est l'ennemi". Bien d'accord, mais qui ne l'est pas ? "Il en va des hommes comme il en va du vélo ; c'est seulement quand on bouge qu'on peut confortablement maintenir son équilibre", aurait écrit Einstein. "Qui n'avance pas recule", chantait Brel.

"Plus théoricien qu'expérimentateur". Là, je suis confus. Personnellement, je me sentirais plus proche - tout en en restant bien loin, forcément - de Charpak, le génial bricoleur également lauréat Nobel. Mais PGdG construisait ses images de la physique micro et nanoscopique à partir d'observations presque palpables de la vie quotidienne (cf celle des nouilles)

"Aime les analogies". Et j'adore également, même si ça ne m'entraîne pas vers de grandes découvertes scientifiques. Ça m'entraîne au moins vers d'autres mondes plus ou moins reliés, co-reliés, sans doute très personnels, parfois partageables et partagés, comme celui de la communication en sciences physiques dans l'enseignement ou celui des métaphores littéraires dégustables dans les pages des grands écrivains.

"Avare de son temps". Qu'est-ce à dire ? On peut être avare du temps accordé à des choses jugées de moindre intérêt et ne pas pour d'autres. Le temps étant compté et mesuré, les choix sont nécessaires même pour le plus génial des humains. PGdG donnait accordait beaucoup à son activité scientifique au détriment de sa vie familiale. Cela n'aurait jamais été mon choix, ce qui m'a sans doute retiré toute chance d'être nobelisable.

"Butine". Il butinait et je butine également. En en prenant le temps, forcément. Ce qui nécessite de ne pas être trop avare de son temps... CQNFPD.

"Spécialiste du mouillage". Tout comme moi ! Enfin presque. PGdG cherchait à comprendre comment les liquides s'écoulent au contact des solides les contenant alors que je cherche parfois à fixer la coque de mon petit bateau sur le liquide océanique le supportant.

"Fait toujours quelque chose". Oui, la meilleure façon de ne pas rester immobile, quand l'action tient davantage du brassage d'idées que du brassage de vent.

"Sa femme est fine cuisinière". Mon épouse également, mais les couleuvres qu'il amenait à la maison n'auraient pas été digérées dans la mienne.

"Écrit vite". Allergique à l'ordinateur, PGdG écrivait à la main, souvent sur des coins de table à ce qu'on dit alors que je déteste gribouiller et raturer. Un Nobel doit-il choisir entre des idées claires exprimées de façon brouillonne et des idées brouillonnes exprimées clairement ?

"Opposé à la spécialisation". Ça me va bien pour le coup, j'ai souvent tenté de me glisser dans la peau du spécialiste polyvalent malgré l'image du "bon à tout, bon à rien".

"Bon nageur". Le degré d'aptitude à la nage du grand homme n'est pas trop mesurable dans sa biographie, ce qui me permet de ne pas refuser la comparaison...

"Joue avec les échelles". C'est un peu comme jouer avec les analogies, mais en beaucoup plus difficile et beaucoup plus risqué entre monde quantique et univers astronomique. Et quasi inaccessible au béotien dès que l'échelle prend un peu d'ampleur.

"Rechigne à faire tous les calculs". Si cela était le critère déterminant pour faire un prix Nobel, l'académie suédoise n'aurait pas assez de sous à donner à tous les lauréats ! Et je serais alors en tête du troupeau.

Lutin