mamimadi 2011-2014
mamimadi 2007-2010
mamimadi 1999-2006
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs

. 7 décembre- Aux armes, Turballais !
. 30 novembre- Renseignements pris
. 23 novembre- Suis-je Paris ?
. 16 novembre- L'air du temps
. 9 novembre- Privilégié
. 2 novembre- Noir et Blanc
. 26 octobre- Migrant
. 19 octobre- Catégories
. 12 octobre- Ça se discute !
. 5 octobre- Mes Lunes à moi
. 28 septembre- Rendez les copies
. 21 septembre- Simplement tordu
. 14 septembre- À usage perso
. 7 septembre- Photœil
. 31 août- Vagabondages
. 24 août- On s'habitue
. 17 août- Parisien !
. 10 août- Îles sœurs
. 3 août- Longueurs du temps
. 27 juillet- Sous contrôle
. 20 juillet- Port cochon
. 13 juillet- Le port
. 6 juillet- Attaque cérébrale
. 29 juin- 150 ans
. 22 juin- Feuilles de liaison
. 15 juin- Quoi d'neuf ?
. 8 juin- Bricolage
. 1er juin- Les petits plus
. 25 mai- Démopublique
. 18 mai- Parano
. 11 mai- Des stats
. 4 mai- Expliquez !
. 27 avril- Convaincre
. 20 avril- L'eus-tu cru ?
. 13 avril- L'esprit libre
. 6 avril- Questions de bac
. 30 mars- Génér'Hic
. 23 mars- Il y aura ...
. 16 mars- Fessée effacée ?
. 9 mars- Fatale méprise
. 2 mars- Humeur de Hummer
. 23 février- Rafale de mots
. 16 février- La machine humaine
. 9 février- Lire et compter
. 2 février- Nonagénaire
. 26 janvier- La coupe était vide
. 19 janvier- Vous êtes Charlie?
. 12 janvier- Je voeux !
. 5 janvier- Bonne Année

Les temps sont difficiles pour les sites dits "collaboratifs" qui doivent laisser quelques portes ouvertes ou ouvrables pour fonctionner : les petits plaisantins mal intentionnés se font un plaisir de les ouvrir ou de les enfoncer.

Après 15 ans d'usage de cette forme pas vraiment justifiée dans son cas, mamimadi revient à la bonne vieille interface classique.

Bonnes lectures !


Vos réactions éventuelles :
jacky@herigault.fr

Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

14 décembre- C'est du propre

    Saint-Nazaire s'est équipé depuis quelques années du réseau de bus articulés dénommé Hélyce. À longueur de journées, les grosses chenilles défilent sous le nez des Nazairiens, des vieux qui savent bien qu'Hélyce n'a pas d'hélice mais aussi des jeunes qui ne savent pas encore tout à fait qu'hélice n'a pas de "y". Nul doute qu'un certain nombre de ces jeunes-là hésitera avant d'utiliser la bonne orthographe lorsque le besoin s'en présentera.

Hélyce

    L'Attelier, une entreprise de pâtisserie vient de s'installer à Guérande. À Guérande également, l'Arpèje est une association d'animation pour les jeunes. Bénéfik est une de ces agences inventrices de noms de marques défiant l'orthographe et la grammaire, confondant les i et les y, les g et les j brassant les c, les q et les k, amputant ici d'un e, là d'un u, doublant ou divisant les consomnes, insérant une majuscule, inventant même un nouveau caractère ... Myriad, Atac, Axxion, Allianz, Kulte, Harmony, ou encore, dans le seul petit monde de la restauration nantaise, le Carrémand gourmand, l'Optimist, l'Authentic, le Petit Apeti, le Café Cult, ... sont autant de noms pas communs trop proches des noms ou mots communs recensés dans l'ouvrage du jeune Larousse pour ne pas générer de l'embrouillement dans les têtes blondes apprenantes. Notre bonne société s'indignera alors des lacunes orthographiques de sa jeunesse en scandant des "Mais que fait l'École ?" assassins ...

    Certes, l'orthographe d'un nom propre est celle qu'on veut bien lui donner et son graphe n'a pas véritablement d'ortho. C'est évident pour les prénoms - Christelle peut aussi être Christèle, Christel, Kristel, Krystel ou Chrystel -, ça l'est un peu moins pour les noms commerciaux, les règles de la concurrence veillant à éviter les amalgames d' images et réduisant toute éventuelle ressemblance à l'utilisation ou la déformation d'un nom sans propriétaire, d'un nom commun. Les noms communs appartiennent pourtant à tous et sont destinés à l'appropriation par chacun, appropriation lente et difficile quand on sait qu'un adulte "moyen" utilise environ 2000 mots des 20000 qu'il distingue plus ou moins des 200000 existant dans les meilleures encyclopédies. L'accaparement des noms communs pour des fins particulières ne semble donc pas être une bonne affaire puisqu'il entraîne un détournement de sens ; c'en est carrément une mauvaise quand il s'accompagne d'une déformation génératrice de konfuzion. Non ?

Hélyce

Lutin