mamimadi 2011-2014
mamimadi 2007-2010
mamimadi 1999-2006
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs

. 6 mars- Convictions et opinions
. 27 février- Affaires de temps
. 20 février- Ah la la !
. 13 février- Crottes habituelles
. 6 février- Manger du canard
. 30 janvier- Voleurs de bœuf
. 23 janvier- Camping 2.0
. 16 janvier- À la rue ?
. 9 janvier- Prof, petit boulot
. 2 janvier- Vœux
. 26 décembre- Crèchi crècha
. 19 décembre- Dopichon
. 12 décembre- Téléthon
. 5 décembre- Maelström
. 28 novembre- TIC informatique
. 21 novembre- Élections + et -
. 14 novembre- Vendée Globe
. 7 novembre- Errances cérébrales
. 31 octobre- Cherche visionnaires
. 24 octobre- Ennui superfétatoire
. 17 octobre- Où va le monde ?
. 10 octobre- Erreur papale ?
. 3 octobre- Reprise !
. 26 septembre- Petit comparatif
. 19 septembre- Hypocondriaque
. 12 septembre- Venise, c'est fait !
. 5 septembre- Venise
. 29 août- Phodéo
. 22 août- Burkini, no ?
. 15 août- Naupathie
. 8 août- Remerciements
. 1er août- Folies ...
. 25 juillet- Bon père de famille
. 18 juillet- L'impôt gai
. 11 juillet- Trop ou trop peu ?
. 4 juillet- Cruciverbiage
. 27 juin- The hand in the cap
. 20 juin- Décision hardie
. 13 juin- Chaleurs
. 6 juin- Le souffleur soufflé
. 30 mai- De la honte au front
. 23 mai- Physique des commissions
. 16 mai- Pouvoir
. 9 mai- Pause nocturne
. 2 mai- Mes lunettes
. 25 avril- Nuit debout
. 18 avril- Sus !
. 11 avril- Nivellement
. 4 avril- (R)évolution française
. 28 mars- Vlatipas NDDL
. 21 mars- Hoëdic


Vos réactions éventuelles :
jacky@herigault.fr

Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

13 mars- Une petite grille ?

Mots-croisés      Attention ! Les mots-croisés peuvent être des plus addictifs et les cruciverbistes peuvent se retrouver véritablement accrochés à leurs grilles, prisonniers de leurs cases blanches et noires. Bon, je plaisante un peu, mais il est bien sûr que ceux qui prennent plaisir à percer les énigmes posées par leurs verbicrucistes préférés sont tentés de quémander leur ration quotidienne.

      Je parle des grilles qui croisent des énigmes véritables, des os à ronger, des questions à se mettre sous la dent. Pas des définitions du genre "Ville du Japon" ou "Dans la gamme" ou "Prix Nobel" ou "Conjonction" sans plus de finesse. Pour le département de l'Aude par exemple, j'ai beaucoup aimé "Onze où l'on aime se retrouver à quinze". Ou bien "Entre tambours et trompettes" pour mettre sur la piste de la bête conjonction "ni".

      Afin de noircir progressivement mes cases quasi quotidiennes, Je commence sans trop me casser la tête, juste pour prendre l'atmosphère de l'ensemble des mots et des définitions. Toutes les grilles ont leur caractère propre même lorsqu'elles ont été construites par la même personne ; les mots alignés et leurs définitions dépend sans doute beaucoup de l'humeur du spécialiste au moment de leur choix. On répond toujours à quelques items lors de cette première passe, avec, en complément, la pose de quelques terminaisons comme les potentiels "s" des pluriels, les "e" féminins, les marques du futur, du conditionnel, ...

      Le véritable casse-tête commence à la deuxième passe. Pas question d'aide quelconque pour le moment autre que celle du dictionnaire pour connaître ou éclaircir le sens ou parfois le double sens - on n'est jamais trop prudent - d'un terme contenu dans la définition. On ne peut pas trouver "Ruer" derrière la définition "Présenter des lacunes" si on ne subodore pas que "lacune" peut avoir un autre sens que celui de "manque".

      L'aide est appelée lorsque mon petit neurone commence à tourner à vide. Une aide graduelle qui consiste d'abord à vérifier chez Larousse ou chez Google que le fruit d'une intuition susceptible de "coller" avec le reste de la grille et convenir à la définition proposée existe bien. Puis vient le recours à Google Maps pour trouver un "Affluent du Danube" ou une "Ville d'Italie", ou bien le parcours de Wikipedia pour en obtenir la liste des "Rois de Juda". Jusqu'à ce point du jeu, j'ai la bonne conscience de celui qui ne triche pas, ou si peu, ou pas trop bêtement. Alors commencent éventuellement, si quelque blocage resiste à ma sagacité, des actions de tricherie véritable. C'est assez souvent - j'ai honte - l'utilisation de mon dico de smartphone qui me propose tous les mots commençant pas la première lettre, les deux premières, les trois premières, ... Ainsi, pour répondre à "Liaison entre fils" en six lettres je devais trouver un mot commençant par "tis", possiblement "tiss" et qui n'était pas "tissage" : tissage, tisser, tisserand, tisseranderie, tisserin, tisseur, tissiérographie, tissu, tissulaire, tissure ! Eh oui, tissure ! Et puis, et puis, la fatigue ou l'urgence d'en finir venant, très rarement mais trop souvent pour ma petite fierté, c'est l'utilisation des aides en ligne qui proposent tous les mots susceptibles de "matcher" (pour faire "in") avec les lettres connues dans le mot recherché. Ainsi, au bout d'un temps plus ou moins long ainsi qu'avec plus ou moins de satisfaction dans l'égo, je n'ai encore jamais quitté une grille conservant une seule case blanche ...

      Quelques petites définitions sympas pour conclure ?

  • en 5 lettres : "Bois de la bière ordinaire"
  • en 2 lettres : "Un enfant ne le répète pas sans mal"
  • en 2 lettres : "Avec elle on l'a dans l'os"
  • en 4 lettres : "Vaut moins quand on le retourne"
  • en 6 lettres : "Avec un gnon, il fait pleurer"

Lutin