mamimadi 2011-2014
mamimadi 2007-2010
mamimadi 1999-2006
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs

. 15 août- Naupathie
. 8 août- Remerciements
. 1er août- Folies ...
. 25 juillet- Bon père de famille
. 18 juillet- L'impôt gai
. 11 juillet- Trop ou trop peu ?
. 4 juillet- Cruciverbiage
. 27 juin- The hand in the cap
. 20 juin- Décision hardie
. 13 juin- Chaleurs
. 6 juin- Le souffleur soufflé
. 30 mai- De la honte au front
. 23 mai- Physique des commissions
. 16 mai- Pouvoir
. 9 mai- Pause nocturne
. 2 mai- Mes lunettes
. 25 avril- Nuit debout
. 18 avril- Sus !
. 11 avril- Nivellement
. 4 avril- (R)évolution française
. 28 mars- Vlatipas NDDL
. 21 mars- Hoëdic
. 14 mars- Absconsités
. 7 mars- Trois vies
. 29 février- Grandes gueules
. 22 février- Fofollité
. 15 février- Stop ou encore ?
. 8 février- Clairement
. 1 février- Quand on §eut, on §eut
. 25 janvier- Intéressant, non ?
. 18 janvier- Choralines Korholen
. 11 janvier- Barbruel
. 4 janvier- Belle Année !
. 28 décembre- Trans-lucidité
. 21 décembre- C'était Noël
. 14 décembre- C'est du propre
. 7 décembre- Aux armes, Turballais !
. 30 novembre- Renseignements pris
. 23 novembre- Suis-je Paris ?
. 16 novembre- L'air du temps
. 9 novembre- Privilégié
. 2 novembre- Noir et Blanc
. 26 octobre- Migrant
. 19 octobre- Catégories
. 12 octobre- Ça se discute !
. 5 octobre- Mes Lunes à moi
. 28 septembre- Rendez les copies
. 21 septembre- Simplement tordu
. 14 septembre- À usage perso
. 7 septembre- Photœil
. 31 août- Vagabondages
. 24 août- On s'habitue


Vos réactions éventuelles :
jacky@herigault.fr

Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

22 août- Burkini, no ?

    Notre gouvernement excelle (il faut bien qu'il excelle quelque part, non ?) à se prendre les pieds dans le plat du tapis : il fait voler la poussière à grands coups de balai, se plaint que l'atmosphère en devient irrespirable, puis quaranteneuftroïse une loi pour tenter de la faire retomber.

    Le dernier tapis piégeur de pieds gouvernementaux a les plis d'une burka dédiée à la baignade en public, le désormais trop fameux burkini. J'imagine que l'apparition des premiers bikinis sur les plages a dû faire pousser de bien grands cris aux zélotes de la décence. "Cachez ce sein que je ne saurais voir !". On peut imaginer qu'en ces temps-là, ils auraient bien volontiers milité pour l'utilisation du burkini actuellement décrié. Adepte occasionnel moi-même de la baignade océanique, je regrette parfois que certains dégâts de la nature ne soient pas mieux protégés des regards, de trop petits bikinis ou même d'insuffisamment grands monokinis se laissant débordés de plis ou de bourrelets propres à ternir l'image de leurs propriétaires.

    Mais la plage, c'est la liberté de s'exhiber dans la limite d'une décence communément acceptée, non ? Oui, sans doute ... Mais si l'affirmation est vraie pour celles qui s'habillent le moins, elle l'est d'autant plus pour celles qui s'habillent le plus, à moins de porter l'indécence du côté de l'excès de vêtements. Excès ? Je me suis toujours étonné que l'on porte des vêtements protecteurs du soleil sur la plage alors que justement on vient y faire le plein de ses rayons, ou bien que l'on se baigne revêtu d'une "combi" alors qu'on vient chercher le contact intime, salé et revigorant de l'océan ; l'adaptation des temps d'exposition et d'immersion m'a toujours paru naturellement préférable aux compléments vestimentaires. Mais la liberté autorise les excès tolérés, n'est-ce pas ?

    Le port du burkini serait-il un excès intolérable ? Oui selon certains, car ce sont des signes extérieurs d'appartenance religieuse, et, pire selon d'autres, ce sont des instruments de prosélytisme. C'est bien vrai tout ça. Mais on répondre à ceux-là que bannir toute expression religieuse de l'espace public a toujours relevé des "religions" les plus sectaires (Révolution française, communisme, ...). Et puis, on peut peut faire observer à ceux-ci, il faut avoir une bien médiocre opinion de la population pour l'imaginer si facilement embrigadable, incapable de choix réfléchi. Le birkini semblerait donc plutôt intolérable aux intolérants purs et durs ainsi qu'aux craintifs flous et mous. Non ?

    Alors ... Des burkas, non ! Des burkinis, oui ? (et des burkunus, pourquoi pas ... :-)

Burkini

Composition à partir du catalogue des sites :

  • www.vetislam.com
  • www.etsy.com

Lutin