mamimadi 2011-2014
mamimadi 2007-2010
mamimadi 1999-2006
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs

. 19 septembre- Hypocondriaque
. 12 septembre- Venise, c'est fait !
. 5 septembre- Venise
. 29 août- Phodéo
. 22 août- Burkini, no ?
. 15 août- Naupathie
. 8 août- Remerciements
. 1er août- Folies ...
. 25 juillet- Bon père de famille
. 18 juillet- L'impôt gai
. 11 juillet- Trop ou trop peu ?
. 4 juillet- Cruciverbiage
. 27 juin- The hand in the cap
. 20 juin- Décision hardie
. 13 juin- Chaleurs
. 6 juin- Le souffleur soufflé
. 30 mai- De la honte au front
. 23 mai- Physique des commissions
. 16 mai- Pouvoir
. 9 mai- Pause nocturne
. 2 mai- Mes lunettes
. 25 avril- Nuit debout
. 18 avril- Sus !
. 11 avril- Nivellement
. 4 avril- (R)évolution française
. 28 mars- Vlatipas NDDL
. 21 mars- Hoëdic
. 14 mars- Absconsités
. 7 mars- Trois vies
. 29 février- Grandes gueules
. 22 février- Fofollité
. 15 février- Stop ou encore ?
. 8 février- Clairement
. 1 février- Quand on §eut, on §eut
. 25 janvier- Intéressant, non ?
. 18 janvier- Choralines Korholen
. 11 janvier- Barbruel
. 4 janvier- Belle Année !
. 28 décembre- Trans-lucidité
. 21 décembre- C'était Noël
. 14 décembre- C'est du propre
. 7 décembre- Aux armes, Turballais !
. 30 novembre- Renseignements pris
. 23 novembre- Suis-je Paris ?
. 16 novembre- L'air du temps
. 9 novembre- Privilégié
. 2 novembre- Noir et Blanc
. 26 octobre- Migrant
. 19 octobre- Catégories
. 12 octobre- Ça se discute !
. 5 octobre- Mes Lunes à moi
. 28 septembre- Rendez les copies


Vos réactions éventuelles :
jacky@herigault.fr

Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

26 septembre- Petit comparatif

    Pour rendre compte d'un petit voyage, par exemple un séjour d'une semaine à Venise - pour prendre un exemple au hasard -, on peut penser qu'une demi-heure peut faire l'affaire. Tout dépend naturellement de la précision qu'on souhaite mettre dans le rapport. Pour un compte-rendu où tout est dit sauf le superflu, il semble raisonnable de penser que le temps envisagé tient la route. Soit. L'exposé peut se faire de différentes façons, oralement par exemple, ou bien par l'intermédiaire d'un diaporama photographique annoté ou commenté, ou bien encore par le moyen d'une vidéo construite pour expliquer. Tout le monde suit ?

    Ceci étant posé, ma question de la semaine - que dis-je ? ma problématique hebdomadaire - est : "Combien de temps est nécessaire pour préparer chacune des trois possibilités ?"

    Construire une demi-heure d'exposé oral sur un sujet tout récemment vécu devrait ne pas dépasser l'heure, même s'il doit être assez rigoureux concernant la chronologie, les évènements les plus marquants, les ressentis les plus importants.

    Combien de photos sont nécessaires pour faire une demi-heure de diaporama ? À raison d'une durée moyenne de huit secondes par photo, il faut en sélectionner, préparer et installer 30 x 60 / 8 = 225. Personnellement, je préfère "shooter" en "raw" pour obtenir des clichés à l'état brut - comme des négatifs du temps de l'argentique - afin de pouvoir les "post-traiter" de façon à ce que le résultat soit le plus proche possible de ce que je crois avoir vu. La photo d'une diapo du diaporama doit donc être dérawtisée, photoshopée avant d'être finalement powerpointée ... Combien de temps ? Ma petite expérience et mon petit doigt me disent que deux minutes par photo ... soit 2 x 225 = 450, et donc un total de 7,5 heures. Ce résultat me semble raisonnable, pas à vous ?

    Et la vidéo, combien de temps ? Pas besoin d'estimation ou de calcul ici : je viens d'en faire une et j'y ai passé onze jours à raison de cinq ou six heures en moyenne par jour, ce qui nous fait quelque chose tournant autour de la soixantaine d'heures, minimum. C'est qu'il a fallu d'abord sélectionner et extraire de la vingtaine d'heures de scènes capturées les clips susceptibles de raconter l'histoire en un condensé d'une demi-heure. Il faut ensuite les installer sur le banc de montage, insérer les images fixes là où le temps doit faire une pause ou bien là où il convient d'expliquer l'espace à l'aide d'un plan fléché et annoté, accélérer si besoin, retarder, zoomer, traveller, accorder les clips l'un à l'autre en ajustant les coupures, les transitions. Et puis, puisque les vidéos ne sont pas que des images qui bougent, il faut aussi s'occuper du son, à moins qu'il n'ait déjà été, par sa signification, un critère de sélection des clips et de montage sur le banc. Augmenter ou diminuer le gain, s'inquiéter des transitions pour lui aussi, ajouter là où cela semble nécessaire de la musique qu'il aura fallu choisir, télécharger, découper, installer, transitionner. Et puis, s'agissant d'un rapport de voyage, il convient d'expliquer le plus brièvement possible avec des mots préalablement écrits puis déposés sur une troisième piste sonore du banc de montage. Nous approchons de la fin mais la fin est encore loin ... Il faut construire le titre comme on installe une porte s'ouvrant au premier clic, et le petit générique de fin pour refermer la porte tout doucement, en laissant encore quelques instants le spectateur sur la lancée du voyage.

    Une heure, sept heures ou soixante heures pour une demi-heure ... Pour des demi-heures puisque, si elles ont bien le même souci d'informer, elles sont bien différentes et véritablement complémentaires. Les soixante et une heures ont été consommées en ce qui concerne mon petit compte-rendu sur notre visite à la Sérénissime. Il me reste bien une dizaine d'heures de travail pour extraire de mes quatre cents cinquante photos un diaporama présentable ...

Comparatif

Lutin