mamimadi 2011-2014
mamimadi 2007-2010
mamimadi 1999-2006
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs


. 30 mai- De la honte au front
. 23 mai- Physique des commissions
. 16 mai- Pouvoir
. 9 mai- Pause nocturne
. 2 mai- Mes lunettes
. 25 avril- Nuit debout
. 18 avril- Sus !
. 11 avril- Nivellement
. 4 avril- (R)évolution française
. 28 mars- Vlatipas NDDL
. 21 mars- Hoëdic
. 14 mars- Absconsités
. 7 mars- Trois vies
. 29 février- Grandes gueules
. 22 février- Fofollité
. 15 février- Stop ou encore ?
. 8 février- Clairement
. 1 février- Quand on §eut, on §eut
. 25 janvier- Intéressant, non ?
. 18 janvier- Choralines Korholen
. 11 janvier- Barbruel
. 4 janvier- Belle Année !
. 28 décembre- Trans-lucidité
. 21 décembre- C'était Noël
. 14 décembre- C'est du propre
. 7 décembre- Aux armes, Turballais !
. 30 novembre- Renseignements pris
. 23 novembre- Suis-je Paris ?
. 16 novembre- L'air du temps
. 9 novembre- Privilégié
. 2 novembre- Noir et Blanc
. 26 octobre- Migrant
. 19 octobre- Catégories
. 12 octobre- Ça se discute !
. 5 octobre- Mes Lunes à moi
. 28 septembre- Rendez les copies
. 21 septembre- Simplement tordu
. 14 septembre- À usage perso
. 7 septembre- Photœil
. 31 août- Vagabondages
. 24 août- On s'habitue
. 17 août- Parisien !
. 10 août- Îles sœurs
. 3 août- Longueurs du temps
. 27 juillet- Sous contrôle
. 20 juillet- Port cochon
. 13 juillet- Le port
. 6 juillet- Attaque cérébrale
. 29 juin- 150 ans
. 22 juin- Feuilles de liaison
. 15 juin- Quoi d'neuf ?


Vos réactions éventuelles :
jacky@herigault.fr

Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

6 juin- Le souffleur soufflé

Souffleur soufflé

    Avez-vous remarqué que - toutes choses étant égales par ailleurs, comme on dit dans les bons milieux scientifiques - l'œil de l'homme ou de la femme qui tient la souris trouve moins rapidement son chemin dans la forêt de liens recouvrant son écran informatique que celui de la femme ou de l'homme qui n'est pas en charge du clic, qu'il soit simple ou double ?

    Avez-vous observé que, toujours dans les mêmes conditions d'égalité des choses, l'œil de la passagère ou du passager d'un véhicule automobile trouve plus rapidement le panneau indicateur utile pour l'itinéraire souhaité que celui du conducteur ou de la conductrice en charge du bon déroulement de la progression routière ?

    Non ?

    De mon côté, je n'avais ni remarqué ni observé jusqu'à des temps tout récents : je suis le plus souvent l'homme qui tient la souris et le volant, rarement les deux à la fois bien que je dois avouer enfreindre parfois la loi en commettant au volant quelques clics furtifs et inquiets de la punition accidentelle ou contraventionnelle.

    Je me suis trouvé quelquefois surpris d'entendre par-dessus mon épaule alors que je restais hésitant devant un écran trop touffu :"En bas, à droite !", "Ouvrir, là !...". On m'a donné beaucoup plus souvent et donc moins étonnamment à entendre : "Là, à droite !", "Là-bas, deuxième à gauche !". Les exclamations sonnaient dans ma petite tête comme des interrogations sur mon état cérébral. Pourquoi ai-je mis tant de temps à voir, à apercevoir ? Je me disais que ce devait être l'effet du grand âge ralentisseur de neurones, associé peut-être à une prédisposition génétique à la lenteur neuronale. Un peu humiliant quand même, mais tout à fait normal, donc.

    Et puis je me suis retrouvé récemment observant l'écran d'un ordinateur par dessus l'épaule de l'un de mes souffleurs occasionnels et la constatation s'est inversée : l'oeil le plus rapide était le mien. Et puis encore, vous l'imaginez bien, mon co-voitureur habituel a tout aussi récemment échangé les places conducteur-passager, avec à la clef l'inversion attendue de l'observation : le repérage le plus lent était le sien.

    Bien rassurant tout ça, non ? Il me reste à confirmer bien sûr, chercher les exceptions et contre-exemples qui confirment la règle, et surtout tenter de comprendre plus précisément pourquoi celui qui observe une manipulation sans être responsable de sa conduite en perçoit plus rapidement les détails utiles. Dès que mon emploi du temps le permet ...

Souffleur soufflé

Lutin