mamimadi 2011-2014
mamimadi 2007-2010
mamimadi 1999-2006
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs


. 11 juillet- Trop ou trop peu ?
. 4 juillet- Cruciverbiage
. 27 juin- The hand in the cap
. 20 juin- Décision hardie
. 13 juin- Chaleurs
. 6 juin- Le souffleur soufflé
. 30 mai- De la honte au front
. 23 mai- Physique des commissions
. 16 mai- Pouvoir
. 9 mai- Pause nocturne
. 2 mai- Mes lunettes
. 25 avril- Nuit debout
. 18 avril- Sus !
. 11 avril- Nivellement
. 4 avril- (R)évolution française
. 28 mars- Vlatipas NDDL
. 21 mars- Hoëdic
. 14 mars- Absconsités
. 7 mars- Trois vies
. 29 février- Grandes gueules
. 22 février- Fofollité
. 15 février- Stop ou encore ?
. 8 février- Clairement
. 1 février- Quand on §eut, on §eut
. 25 janvier- Intéressant, non ?
. 18 janvier- Choralines Korholen
. 11 janvier- Barbruel
. 4 janvier- Belle Année !
. 28 décembre- Trans-lucidité
. 21 décembre- C'était Noël
. 14 décembre- C'est du propre
. 7 décembre- Aux armes, Turballais !
. 30 novembre- Renseignements pris
. 23 novembre- Suis-je Paris ?
. 16 novembre- L'air du temps
. 9 novembre- Privilégié
. 2 novembre- Noir et Blanc
. 26 octobre- Migrant
. 19 octobre- Catégories
. 12 octobre- Ça se discute !
. 5 octobre- Mes Lunes à moi
. 28 septembre- Rendez les copies
. 21 septembre- Simplement tordu
. 14 septembre- À usage perso
. 7 septembre- Photœil
. 31 août- Vagabondages
. 24 août- On s'habitue
. 17 août- Parisien !
. 10 août- Îles sœurs
. 3 août- Longueurs du temps
. 27 juillet- Sous contrôle
. 20 juillet- Port cochon


Vos réactions éventuelles :
jacky@herigault.fr

Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

18 juillet- L'impôt gai

1.- Le citoyen moyen rechignerait à payer ses impôts. Il trouverait qu'il en paie trop, que son argent est mal employé, que la contribution est inégalement répartie, que ... Minorer ses revenus et majorer ses frais donnant droit à abattement seraient donc ses obsessions lorsque vient l'heure de la déclaration annuelle. Devant la feuille devenue virtuelle, l'oubli des petites rentrées exceptionnelles ou non se ferait facile et les frais au service d'associations prendraient facilement de l'ampleur. Vous pensez vous aussi que la rumeur exagère, que pas vous, citoyen pourtant tout à fait moyen ?

FDJ2.- La Française Des Jeux fait sa pub actuellement sur le Tour de France. La FDJ se porte bien, merci, ce qui lui permet de sponsoriser une équipe de coureurs cyclistes dans l'espoir d'aller mieux encore. C'est que le Français moyen joue beaucoup à ce qu'on dit, l'espoir faisant vivre, ce qui est bien compréhensible, mais l'espoir étant pourtant généralement déçu, ce qui rend la chose paradoxale.

    Quel rapport entre ces deux observations de réalités un tantinet regrettables ? Pas de "Bon sang, mais c'est bien sûr !" dans vos petites têtes ? Cet "Eureka" a sonné dans la mienne depuis bien longtemps déjà et me permet de paraphraser : "Moi, Président, je ferai en sorte que chaque Français déclare ses revenus avec enthousiasme". Comme la plupart des découvertes géniales (ne craignons pas d'employer les mots justes), l'affaire est d'une simplicité déroutante puisqu'en liant directement les deux problématiques, on résout les deux supposés problèmes. Moi Président, je ferais (allez, je consens le "s" du conditionnel) passer un décret, voter une loi ou même organiser un référendum pour que chaque année soient tirés au sort quelques numéros fiscaux afin qu'un lot correspondant à deux ou trois fois la valeur de la déclaration correspondante soit attribué au déclarant. Je n'ose imaginer la tête du gagnant qui aurait eu la malheureuse idée de sous-déclarer ses revenus ! J'imagine très bien par contre les services fiscaux croulant sous les réclamations déposées par les citoyens non imposables ...

    Je sais bien que ça ne serait pas gagné et que, moi Président, il me faudrait convaincre les instances européennes et toutes les associations prétendant défendre les consommateurs contre les prédateurs toujours en recherche de nouveaux rets. L'adhésion populaire massive aurait raison des pisse-froid. Non ?

Impots_gouv

La pêche aux impôts, comme la pêche à la ligne :
ça mord bien davantage avec un peu de "strouille", non ?

Lutin