mamimadi 2011-2014
mamimadi 2007-2010
mamimadi 1999-2006
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs

. 1er août- Folies ...
. 25 juillet- Bon père de famille
. 18 juillet- L'impôt gai
. 11 juillet- Trop ou trop peu ?
. 4 juillet- Cruciverbiage
. 27 juin- The hand in the cap
. 20 juin- Décision hardie
. 13 juin- Chaleurs
. 6 juin- Le souffleur soufflé
. 30 mai- De la honte au front
. 23 mai- Physique des commissions
. 16 mai- Pouvoir
. 9 mai- Pause nocturne
. 2 mai- Mes lunettes
. 25 avril- Nuit debout
. 18 avril- Sus !
. 11 avril- Nivellement
. 4 avril- (R)évolution française
. 28 mars- Vlatipas NDDL
. 21 mars- Hoëdic
. 14 mars- Absconsités
. 7 mars- Trois vies
. 29 février- Grandes gueules
. 22 février- Fofollité
. 15 février- Stop ou encore ?
. 8 février- Clairement
. 1 février- Quand on §eut, on §eut
. 25 janvier- Intéressant, non ?
. 18 janvier- Choralines Korholen
. 11 janvier- Barbruel
. 4 janvier- Belle Année !
. 28 décembre- Trans-lucidité
. 21 décembre- C'était Noël
. 14 décembre- C'est du propre
. 7 décembre- Aux armes, Turballais !
. 30 novembre- Renseignements pris
. 23 novembre- Suis-je Paris ?
. 16 novembre- L'air du temps
. 9 novembre- Privilégié
. 2 novembre- Noir et Blanc
. 26 octobre- Migrant
. 19 octobre- Catégories
. 12 octobre- Ça se discute !
. 5 octobre- Mes Lunes à moi
. 28 septembre- Rendez les copies
. 21 septembre- Simplement tordu
. 14 septembre- À usage perso
. 7 septembre- Photœil
. 31 août- Vagabondages
. 24 août- On s'habitue
. 17 août- Parisien !
. 10 août- Îles sœurs


Vos réactions éventuelles :
jacky@herigault.fr

Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

8 août- Remerciements

Remerciements    Je n'aime pas les remerciements, allez savoir pourquoi. Bon, en même temps (sic), il y a remerciement et remerciement. Les simples et légères marques de courtoisie me sont plutôt sympathiques, un petit "merci" après un passage de plat ou consécutif au "je vous en prie" accompagnant la priorité accordée. Non, ce sont bien les marques authentiques de reconnaissance qui me gènent, aussi bien en tant que remercié que remerciant, sans doute parce que je ne sais pas trop comment les recevoir ni les formuler.

    C'est peut-être que, dans ce cas comme dans quelques autres, je préfère les images aux mots : au retour d'une sortie en mer très réussie, les passagers de mon petit bateau semblaient ravis et leur ravissement rendait superflus pour moi toutes les effusions orales. C'est peut-être aussi qu'à l'effusion possiblement confondante, je préfère entendre ou exprimer les raisons qui la justifiraient : "C'est génial : à deux, le travail a été beaucoup plus rapide, et, surtout, beaucoup plus agréable" ...

    En y réfléchissant davantage, il est possible que ça soit la mise en évidence du service rendu qui me dérange dans le remerciement. Parce que, au risque de passer pour un garçon compliqué, le service non plus ne me convient pas. Je ne sais pas dire non, mais si je cours "rendre service", c'est pour le plaisir égoïste que cela me procure : plaisir de résoudre un problème, d'élaborer quelque chose, de me montrer actif auprès d'autrui aussi, vraisemblablement. Mais le sentiment d'obliger quelqu'un par ce "service" serait un grand déplaisir. Sans doute un peu pour ne pas me sentir obligé moi-même, mais aussi pour des tas d'autres raison pas encore bien claires dont celle qu'une demande d'aide a dans certains cas la couleur de l'échec personnel, je ne suis pas un grand consommateur de "coups de main".

    L'idéal - et vous allez constater combien un esprit peut être tordu -, c'est de demander service pour rendre service afin que, remerciement contre remerciement, les compteurs restent à zéro sans que personne n'éprouve le besoin d'en proférer. Pas clair tout ça ? Imaginez que votre voisin s'ennuie ou bien qu'il piaffe de vous montrer sa nouvelle tondeuse autoportée, demandez-lui de vous aider au transport des meubles commandés là où "y'en n'a pas deux" ou de couper chez vous l'herbe devenue trop grande pour votre petite tondeuse ...

Remerciements

Lutin