mamimadi 2011-2014
mamimadi 2007-2010
mamimadi 1999-2006
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs

. 15 mai- Potentiellement mortel
. 8 mai- Le temps qu'il fait
. 1er mai- Le pire ! Le meilleur ?
. 24 avril- Des sons sans sens
. 17 avril- Savoir et conviction
. 10 avril- Politique, c'est la saison
. 3 avril- Incivilités routières
. 27 mars- Rodgeur
. 20 mars- Y mettre le prix
. 13 mars- Une petite grille ?
. 6 mars- Convictions et opinions
. 27 février- Affaires de temps
. 20 février- Ah la la !
. 13 février- Crottes habituelles
. 6 février- Manger du canard
. 30 janvier- Voleurs de bœuf
. 23 janvier- Camping 2.0
. 16 janvier- À la rue ?
. 9 janvier- Prof, petit boulot
. 2 janvier- Vœux
. 26 décembre- Crèchi crècha
. 19 décembre- Dopichon
. 12 décembre- Téléthon
. 5 décembre- Maelström
. 28 novembre- TIC informatique
. 21 novembre- Élections + et -
. 14 novembre- Vendée Globe
. 7 novembre- Errances cérébrales
. 31 octobre- Cherche visionnaires
. 24 octobre- Ennui superfétatoire
. 17 octobre- Où va le monde ?
. 10 octobre- Erreur papale ?
. 3 octobre- Reprise !
. 26 septembre- Petit comparatif
. 19 septembre- Hypocondriaque
. 12 septembre- Venise, c'est fait !
. 5 septembre- Venise
. 29 août- Phodéo
. 22 août- Burkini, no ?
. 15 août- Naupathie
. 8 août- Remerciements
. 1er août- Folies ...
. 25 juillet- Bon père de famille
. 18 juillet- L'impôt gai
. 11 juillet- Trop ou trop peu ?
. 4 juillet- Cruciverbiage
. 27 juin- The hand in the cap
. 20 juin- Décision hardie
. 13 juin- Chaleurs
. 6 juin- Le souffleur soufflé
. 30 mai- De la honte au front


Vos réactions éventuelles :
jacky@herigault.fr

Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

22 mai- Les Ors de la République

Palais de l'Élysée
Par Chatsam — Travail personnel, CC BY-SA 3.0

      Ce dernier mardi nos petites lucarnes devenues de plus en plus grandes ont fait entrer dans les chaumières qui le voulaient bien l'œil, le bec et le verbe ronds de notre vulgarisateur national des grands de ce monde et de leurs palais. De l'art de mettre l'admiration et l'envie à portée du petit peuple.

      Stéphane discourait sur le palais de l'Élysée, son luxe et ses lustres, ses jardins et ses fêtes, ses maîtres des lieux et leurs serviteurs. Avec emphase et longueurs il nous décrivait ce que Wikipédia résume en quelques chiffres : 11 179 m2 de bâtiments, dont 300 m2d'appartements privés et 365 pièces, 2 000 meubles précieux dont 200 tapisseries, 6 000 pièces d’argenterie et 3 000 pièces de verrerie de Baccarat, 75 voitures en plus de celles du président de la République, 800 personnes et 350 militaires, un budget de quelque 100 millions d'euros ... Le présentateur a rajouté une couche de miel pour faire remarquer que le coût de ce faste était le prix à payer pour le prestige et le rayonnement de la France.

      J'apprécie peu les dépenses de qui ne visent qu'au prestige, quand bien même celui-ci serait-il assis sur l'étalage d'un savoir-faire exceptionnel comme le signalait notre grand flagorneur. Le rayonnement de la nation perdrait-il de l'éclat en utilisant les talents des grands ordonnateurs, cuisiniers, stylistes, artistes et artisans dans tous les domaines, ..., non pas essentiellement "à vide" comme au palais de l'Élysée, mais dans la construction, le fonctionnement et la maintenance de structures dédiées aux services de la population ? Posséder les hôpitaux les plus performants au monde serait-il moins reluisant qu'avoir la plus délicate vaisselle disposée au millimètre près sur des tables démesurées ? Le monde entier ne pourrait-il pas nous envier nos lycées installés sur tout le territoire si nous y injections "l'excellence" étalée dans un coin de la Capitale ? Et l'aménagement de nos villes, l'organisation de nos transports, l'interconnexion des citoyens, ... Les utilités potentiellement prestigieuses sont pléthore, évidemment. Et point besoin de ronds de jambe pour en faire état au petit peuple à la télé, il lui suffira d'en profiter lui-même. Oui ?

Scanner Philips

Lutin