mamimadi 2011-2014
mamimadi 2007-2010
mamimadi 1999-2006
l’entrée sur la toile


Les dernières humeurs

. 24 avril- Des sons sans sens
. 17 avril- Savoir et conviction
. 10 avril- Politique, c'est la saison
. 3 avril- Incivilités routières
. 27 mars- Rodgeur
. 20 mars- Y mettre le prix
. 13 mars- Une petite grille ?
. 6 mars- Convictions et opinions
. 27 février- Affaires de temps
. 20 février- Ah la la !
. 13 février- Crottes habituelles
. 6 février- Manger du canard
. 30 janvier- Voleurs de bœuf
. 23 janvier- Camping 2.0
. 16 janvier- À la rue ?
. 9 janvier- Prof, petit boulot
. 2 janvier- Vœux
. 26 décembre- Crèchi crècha
. 19 décembre- Dopichon
. 12 décembre- Téléthon
. 5 décembre- Maelström
. 28 novembre- TIC informatique
. 21 novembre- Élections + et -
. 14 novembre- Vendée Globe
. 7 novembre- Errances cérébrales
. 31 octobre- Cherche visionnaires
. 24 octobre- Ennui superfétatoire
. 17 octobre- Où va le monde ?
. 10 octobre- Erreur papale ?
. 3 octobre- Reprise !
. 26 septembre- Petit comparatif
. 19 septembre- Hypocondriaque
. 12 septembre- Venise, c'est fait !
. 5 septembre- Venise
. 29 août- Phodéo
. 22 août- Burkini, no ?
. 15 août- Naupathie
. 8 août- Remerciements
. 1er août- Folies ...
. 25 juillet- Bon père de famille
. 18 juillet- L'impôt gai
. 11 juillet- Trop ou trop peu ?
. 4 juillet- Cruciverbiage
. 27 juin- The hand in the cap
. 20 juin- Décision hardie
. 13 juin- Chaleurs
. 6 juin- Le souffleur soufflé
. 30 mai- De la honte au front
. 23 mai- Physique des commissions
. 16 mai- Pouvoir
. 9 mai- Pause nocturne


Vos réactions éventuelles :
jacky@herigault.fr

Logomobile

mamimadi
l'humeur hebdomadaire

1er mai- Le pire ! Le meilleur ?

Élections en Presqu'île guérandaise
Bizarrement, toutes les communes de la côte de la Presqu'île guérandaire ont une majorité Fillon ; seule La Turballe a une majorité Macron, bien au-dessus de la moyenne nationale qui plus est.

      Ouf ! Le plus dur est fait ... Notre pays est bien parti pour échapper au pire et s'ouvrir des possibilités vers le meilleur. L'extrémisme révolutionnaire est resté au fond des urnes tout comme l'amoralité condescendante, et l'extrémité dictatoriale semble ne pas pouvoir en sortir au deuxième tour de scrutin.

Le pire ! Renverser la table politico-économique française pour repartir à zéro dans un monde hyper-lié semble relever d'un utopisme encore plus grand qu'instaurer le revenu universel d'existence (*). Construire des murs autour du pays sur un globe hyperméable ne procède pas de l'utopie puisque la Corée du Nord l'a fait, mais avec les chaînes intérieures indispensables et des résultats catastrophiques totalement transparents pour les citoyens du pays emmuré et enchaîné. Utopique enfin que de croire que des obligations de vertu - même souhaitables voire indispensables - imposées par un président mal famé puissent être acceptées par la population sans heurts possiblement violents ?

Le meilleur ? La belle gueule qui devrait sortir des urnes ultimes dit raison garder, promet des réformes dans la continuité, se veut rassembleur au plus près, est réputé négociateur à l'écoute, bref en sortira sous les auspices les meilleurs qu'on pouvait espérer avant ces présidentielles. Mais - parce qu'il y a souvent des "mais" dans les choses humaines - les dents longues de la belle gueule ne se révèleront-elles pas dévorantes ? Le peuple qui l'a élu acceptera-t-il finalement les conséquences des réformes pour lesquelles il donne aujourd'hui son accord ? Et puis, et c'est le risque le plus grand sans doute, c'est que des dents plus longues que les siennes, les dents des trop nombreux requins de la politique viennent déchirer un programme déjà si délicat à mettre en œuvre.


(*) RUE qui est bien davantage qu'une simple utopie selon moi puisqu'il devrait être incontournable dans quelques décennies pour tout citoyen vraiment convaincu de la devise "Liberté, Égalité, Fraternité" : Fraternité pour l'évidence, Égalité pour mettre à un niveau de vie raisonnable ceux qui ne pourront pas occuper des emplois de plus en plus technologiques, et Liberté pour que chacun ait la possibilité de mettre dans le temps de sa vie sa part d'activités personnelles, de volontariat et de bénévolat.

Lutin